Atelier slam

Fafapunk est venu une nouvelle fois dans notre établissement pour mener son atelier Slam avec la classe de Seconde Bac Pro MELEC/SN-SSIHT

Les élèves ont réalisé une visite au Brise Glace le 4 mai 2017. Ils ont été accompagnés par un animateur qui leur a présenté les différentes activités du site. A cette occasion ils ont aussi rencontré l’ingénieur du son et l’ingénieur lumières qui préparaient le concert pour Fafapunk prévu le soir même.
Lors de leur visite, les élèves ont pu voir l’ensemble des infrastructures dont les scènes et les studios d’enregistrements. Certains ont été surpris de l’accessibilité à la fois pratique et financière de cet espace culturel. Les élèves ont ensuite rencontré l’ingénieur du son qui préparait le concert de Fafapunk. Leur discussion a mis en évidence l’intérêt de la formation professionnelle suivie par les élèves, mais aussi, la nécessité d’être curieux pour avancer dans son métier. Un lien très intéressant a ainsi été fait entre l’expression artistique et culturelle et les moyens techniques mis en œuvre pour sa réalisation.
La semaine suivante Fafapunk a animé deux ateliers Slam au lycée destinés aux deux sections concernées par le projet. Les élèves ont pu échanger avec lui, écrire et réciter leurs écrits.

Lors des ateliers menés par Fafapunk au lycée, les élèves ont dans l’ensemble bien saisi l’opportunité de cette rencontre, tant au niveau du travail d’écriture que de l’expression orale.Ils ont pu utiliser les notions liées à la poésie (rimes, assonances, allitérations, musicalité…) qu’ils avaient précédemment travaillées en cours. Certains élèves ont été surpris de ce qu’ils pouvaient créer à l’écrit et de ce qu’ils pouvaient exprimer à l’oral. Tolérance et écoute sont nécessaires lors de cet atelier slam et sont des valeurs ajoutées non négligeables pour la réussite de l’intervention.

Globalement les élèves ont été satisfaits de cette expérience et de cette rencontre. Ils ont pu réinvestir les connaissances acquises au cours de l’année, ce qui montre leur bonne compréhension des notions. La mise en rapport entre la poésie « classique » et la poésie urbaine a permis de créer du lien et des références culturels. Dans le cadre de l’objet d’étude « Des goûts et des couleurs, discutons-en », cette expérience a permis de découvrir l’autre dans une démarche de respect et d’écoute, tout en favorisant l’expression personnelle.

Ce projet a été financé en grande partie par la région Auvergne-Rhône-Alpes.
logo-region

Les commentaires sont fermés.