Lycée professionnel privé sous contrat d'association avec l'État

Bac pro SSIHT (systèmes numériques)

Le Bac pro SSIHT appartient à la famille des métiers des transitions numérique et énergétique

code vœu AFFELNET pour l’inscription en seconde : 07421286


bandeauMETALLERIE

PRÉSENTATION DU BAC PRO

Continuité naturelle de la filière professionnelle CAP ou 3° prépa-métiers, le baccalauréat professionnel permet d’approfondir les connaissances techniques liées à un métier. Cette formation aboutit généralement sur des postes d’ouvriers spécialisés, d’employés qualifiés ou de techniciens, souvent recherchés actuellement sur le marché du travail.
A la différence du bac technologique et du bac général, le bac professionnel n’a pas pour vocation d’être complété par une autre formation. Au contraire, il résulte d’une demande des entreprises à la recherche de jeunes recrues opérationnelles sur un métier spécifique. Mais on voit de plus en plus de jeunes diplômés de bac pro poursuivre leurs études en BTS, voire IUT et en Licence professionnelle.

Bac Pro Systèmes Numériques SSIHT : Sûreté et Sécurité des Infrastructures, de l’Habitat et du Tertiaire

Présentation du métier / Contexte professionnel / La formation / La formation en images


Présentation du métier

Le titulaire de ce bac pro peut travailler chez un artisan, dans une PME, chez un constructeur ou dans une entreprise industrielle, chez un commerçant ou dans la grande distribution, pour une société de service ou dans un service après-vente. Il prépare, installe, met en service et assure la maintenance de systèmes électroniques ou numériques. Complétant les commerciaux au niveau du service client, il intervient sur les installations et les équipements des secteurs grand public, professionnel et industriel.

Domaines du champ d’application du Bac Pro SSIHT :
• Systèmes de détection-intrusion
• Systèmes de vidéosurveillance
• Systèmes de contrôle d’accès
• Systèmes de sécurité incendie
• Systèmes d’éclairage de sécurité


Contexte professionnel

Contexte professionnel »]L’électronique s’impose de plus en plus dans les systèmes professionnels, industriels et grand public. La complexité de ces systèmes s’accroît. Ils communiquent entre-eux et les solutions sans fils se développent. L’intervention d’un technicien sur ces différents systèmes équipements et installations requiert des compétences pour des activités de :
• préparation
• installation
• mise en service
• maintenance
• conseils

Le technicien peut intervenir dans les établissements industriels et commerciaux, les petits commerces, les chantiers, les particuliers. Il sera amené à exercer une fonction de technicien de maintenance, technicien d’installation ou encore technicien conseil à la clientèle dans des entreprises ou services d’installation de systèmes d’alarme. La majorité des emplois se situent dans de petites entreprises ou dans les services spécialisés d’entreprises plus conséquentes. Les activités se feront plus particulièrement sur :
• des équipements d’alarme industriels filaire ou mixte (filaire et sans fil),
• des équipements de vidéosurveillance par caméra standard ou IP, caméra dôme et enregistrement par stockeur analogique ou numérique,
• des équipements de contrôle d’accès communicants par clavier à code, lecteur de badge magnétique ou lecteur biométrique,
• des équipements de sécurité incendie adressables : centrale incendie, détecteurs de fumée ou de chaleur, déclencheurs manuels,
• des équipements de gestion des éclairages de sécurité permettant d’assurer l’évacuation des personnes en cas d’interruption accidentelle de l’éclairage normal.

Qualités demandées :
Autonomie : Sur le terrain, le technicien est souvent seul à dépanner.
Rigueur : Le client doit être satisfait.
Veille technologique & Formation : Les technologies évoluent rapidement, il faut se former sur les nouveaux équipements.
• Maîtrise de la langue anglaise ( Anglais technique ): Les logiciels et les notices sont très souvent en anglais.
• Qualité rédactionnelle ( Français ): Un technicien doit savoir rédiger un compte rendu d’intervention, un devis, des courriers… s’il veut évoluer rapidement au sein de son entreprise.


La formation

Le bac pro systèmes numériques à l’ECA forme des techniciens qui vont mettre en service des systèmes communicants pour permettre d’améliorer le confort et la sécurité dans l’habitat et le tertiaire.

Dans la partie Tronc commun on trouve la maintenance informatique, Hardware et Software. Les jeunes apprennent à monter les différentes pièces d’un ordinateur, fixe ou portable. A changer un disque dur, une carte graphique, une alimentation ou toutes autres pièces. Ils apprennent à installer les systèmes d’exploitation, Windows, Linux, Android…
On trouve également la partie réseau qui est très importante pour cette formation. On apprend le fonctionnement du réseau Internet, l’adressage IP, le câblage des armoires de brassage avec les switchs et les routeurs, la téléphonie IP, la Fibre optique. On utilise beaucoup de matériel CISCO.
Les jeunes sont initiés dès la seconde à la programmation logicielle ou embarquée sur des cartes de type Arduino, raspberry notamment dans le domaine de la domotique avec des protocoles très utilisés comme le Zigbee, le Zwave. On peut grâce à ces technologies facilement commander notre maison à la voix ou avec une tablette. On travaille beaucoup sous forme de petits projets.

La spécialité est constituée de plusieurs domaines du courant faible, on retrouve ces systèmes numériques aussi bien dans l’habitat que dans le tertiaire : il s’agit de la vidéosurveillance, la vidéoprotection (analogique ou IP) ; les systèmes d’alarme anti-intrusion ; les systèmes de contrôle d’accès ; l’interphonie et la vidéophonie ; les systèmes de sécurité incendie (SSI) en liaison avec les éclairages de sécurité, l’électricité domestique, le câblage VDI (qui signifie Voix-Donnée-Image > Box ADSL, Box domotique, le NAS pour stocker les données, la distribution antennes TNT terrestre et TNT satellite, le KNX, une station météo, …), les systèmes permettant une meilleure maîtrise de la consommation d’énergie, etc. A terme les jeunes doivent être capables, en utilisant leurs compétences, de proposer la meilleure solution adaptée au cahier des charges techniques.

• Connaissances apportées dans la matière  professionnelle électronique  :
Mesures : oscilloscopes analogique et numérique, générateur, multimètre, alimentation…
Apports théoriques et pratiques  sur les notions liées au domaine de l’alarme : incendie, sécurité des biens et des personnes…
Apports théoriques et pratiques  sur les notions liées au domaine de l’informatique : assemblage, installation logicielle, paramétrage d’un ordinateur, réseau…)…
TPs tournants : mise en pratique, sur des systèmes réels, des connaissances enseignées…
Risques électriques : habilitation électrique.

• Condition d’accès
Après la troisième (de collège ou DP6)

• Capacité d’accueil
16 élèves

• Période de formation en milieu professionnel
Classe de seconde : 6 semaines
Classe de première Bac Pro : 8 semaines
Classe de terminale Bac Pro : 8 semaines

• Contenu de la formation
Enseignement technologique et professionnel
Mathématiques – Sciences Physiques
Economie et Gestion
Français
Histoire – Géographie
Langue vivante
Education Artistique – Arts appliqués
Education Physique et sportive
ECJS (Education Civique, Juridique et Sociale)
PSE (Prévention, Santé, Environnement)

• Modalité d’obtention du diplôme
Notre formation s’inscrit dans le cadre de la « formation initiale ».
Les modalités de certification se déroulent en grande partie en CCF (contrôle en cours de formation) pour la partie professionnelle. Il reste des épreuves ponctuelles écrites (épreuve nationale) pour la technologie et l’enseignement général.

• Poursuite d’étude
BTS Systèmes Electroniques,
BTS Electrotechnique,
BTS Domotique,
BTS Télécommunications.


La formation en images