Lycée professionnel privé sous contrat d'association avec l'État

Voyage en Normandie

Résister au nom de la liberté

Ce projet a été élaboré dans le cadre du programme d’histoire de troisième et d’après un constat précis : la méconnaissance de l’histoire locale et nationale concernant la période de la Seconde Guerre Mondiale. De plus, il nous semblait nécessaire de sensibiliser nos jeunes, issus de milieux sociaux divers, au devoir de Mémoire et à l’engagement citoyen.

refpic7151La première étape de notre réflexion s’est concrétisée par un travail mené aux Archives Départementales d’Annecy. Les élèves y ont consulté les registres de leur commune, couvrant la période de 1939 à 1945. Frappés par le nombre et par la jeunesse des hommes envoyés au front, ils ont aussi découvert comment les civils, à l’arrière, contribuaient à soutenir leurs frères, leurs pères, leurs époux. Cette visite aura permis à chacun d’eux de projeter la Seconde Guerre mondiale dans les lieux de leur quotidien. Ils ont réalisé que les Hauts-Savoyards avaient dû faire des choix difficiles pour résister à la haine massive de l’Autre. Ils ont aussi dû accepter que certains Hauts-Savoyards aient cédé à l’occupant pour espérer rester libres.

Certains ont alors commencé à s’interroger sur l’engagement de leur propre famille, osant questionner leurs proches de façon plus insistante. Plusieurs d’entre eux ont, ensuite, ressenti le besoin d’extérioriser leurs histoires de famille, de partager leur fierté ou leur douleur avec la classe. Aborder la Mémoire a donc  permis une libération de la parole et l’écoute respectueuse de chacun.

Tom_MorelLa seconde étape du projet a porté sur la découverte d’un héros local : Tom Morel, résistant français et compagnon de la Libération. S’ils ont eu du mal à se plonger dans les récits mentionnant l’action de cet officier de carrière, ils ont, cependant, admis le courage de cet officier et de ces hommes. Comme beaucoup connaissaient déjà le Plateau des Glières, nous avons fait le choix de nous rendre à Grenoble au Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère. Les élèves y ont réalisé un carnet répertoriant les hauts lieux de la Résistance iséroise, les acteurs clés du département et décrivant la vie sous l’occupation. Que ce soit devant la maquette du Plateau du Vercors ou face à des photos d’époque, certains élèves ont laissé échapper des mots de colère, témoignant d’une nécessaire prise de conscience de ce qui a vraiment existé en Rhône-Alpes.

Voyage-en-Normandie-02Enfin, notre réflexion s’est achevée par un voyage en Normandie, sur les traces des soldats venus libérer l’Europe en 1944.
Du Mémorial de Caen à la Pointe du Hoc, les élèves ont été surpris des vestiges encore existants. Nombreux sont ceux qui ont avoué que la brutalité de la guerre leur faisait peur et qu’ils n’auraient pas été sûrs d’accomplir ce que ces soldats ont fait. L’un d’entre eux arrivera à la conclusion que « ce sont les morts qui apprennent aux vivants » et donc « qu’entretenir la Mémoire, ça sert vraiment ». Du temps passé à contempler Omaha Beach sclérosée par le sang d’une jeunesse sacrifiée, il restera  l’image d’un élève, qui finit par graver dans le sable « En mémoire aux soldats morts pour la libération de la France. Merci. » Une marque éphémère mais sincère d’une génération reconnaissante 70 ans plus tard. A notre retour, le visionnage des photos a permis de poser un nouveau et ultime regard sur les Résistants. Le débat fut riche de sens pour certains, riche de ressentis pour d’autres.

En conclusion au projet, le professeur d’Histoire a proposé une série de citations consacrées au combat pour la Liberté. Majoritairement, ce sont les mots de Maurice Druon que les élèves ont retenu :
« Jeunesse n’oublie pas tout à fait.
N’oublie pas qu’ils avaient ton âge, ceux qui tombèrent pour que tu naisses libre
et n’oublie pas que la liberté ne mourra jamais
tant qu’il y aura des hommes et des femmes capables de mourir pour elle. »

Dans le cadre de l’Histoire des Arts, les professeurs d’anglais et de français ont prolongé la réflexion à  travers la lecture de toiles et de textes mettant en lumière des Résistants du XXème siècle : Mandela, Gandhi, Césaire, Stéphane Hessel et des artistes plus contemporains… tous parlant le même langage au nom de la Liberté.

Ce voyage a été subventionnée en partie par la région Rhône-Alpes.
logoRHONE-ALPES

[autoGrid directory= »GALERIES-PHOTOS/2013-04-15-normandie »]